Table ronde PMA : les EAC seront au RDV, et vous ?

Actualités LGBT et toutes les autres actualités qui vous intéressent !
Accès ouvert aux visiteurs.

Modérateurs: boubou, MILpattes

Table ronde PMA : les EAC seront au RDV, et vous ?

Messagepar Les EAC - l'asso! » 31 Jan 2018, 01:14

Bonjour,

L'association Les Bascos organisent une série de tables rondes sur la PMA :

- le 17 février à Bayonne

- le 31 mars à Pau

Les EAC seront au RDV, n'hésitez pas à nous y rejoindre !

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter par mail : contact@enfants-arcenciel.org

Céline
Les Enfants d'Arc en Ciel - l'asso !
Militantisme et convivialité !
Votre adhésion fait vivre l'association, pensez-y...
https://www.helloasso.com/associations/les-enfants-d-arc-en-ciel-l-asso
Avatar de l’utilisateur
Les EAC - l'asso!
Membre du CA de l'asso !
 
Message(s) : 184
Inscrit(e) le : 30 Oct 2013, 15:48

Re: Table ronde PMA : les EAC seront au RDV, et vous ?

Messagepar Les EAC - l'asso! » 05 Fév 2018, 00:56

Vous êtes toutes et tous invité.e.s à participer et à prendre la parole :

Alors que s’ouvre dans notre pays un vaste débat en vue d’une révision des lois bioéthiques, l'association Les Bascos organise samedi 17 février de 10h à 12h 30 à Bayonne une première table ronde publique portant sur l’accès à la PMA pour toutes les femmes.

Ont d’ores et déjà confirmé leur participation : des mères ayant eu recours à la PMA , Céline Cester, Présidente des enfants d’Arc –en-Ciel, Vincent Bru député, Lionel Causse député, des professionnels de la santé, C. Capdevielle avocate, des représentants de diverses associations : Gehitu ( Saint Sébastien), les Gascons (Dax), Arcolan (antenne paloise des Bascos) , le planning familial Pays basque ainsi que d’autres personnalités dont nous attendons confirmation.

L’objectif de cette table ronde : ouvrir le débat en prenant en compte le contexte, en écoutant les témoignages, en donnant la parole aux personnes concernées, ici et ailleurs, en abordant le volet sanitaire et juridique, en échangeant avec les élus ; et cela dans un objectif : convaincre, lever les inquiétudes pour qu’une loi soit effectivement votée dans les meilleurs délais.

Cette première table ronde marque le lancement de la campagne des Bascos en faveur de l’accès à la PMA pour toutes les femmes.

https://www.facebook.com/events/1580141595433581/
Les Enfants d'Arc en Ciel - l'asso !
Militantisme et convivialité !
Votre adhésion fait vivre l'association, pensez-y...
https://www.helloasso.com/associations/les-enfants-d-arc-en-ciel-l-asso
Avatar de l’utilisateur
Les EAC - l'asso!
Membre du CA de l'asso !
 
Message(s) : 184
Inscrit(e) le : 30 Oct 2013, 15:48

Re: Table ronde PMA : les EAC seront au RDV, et vous ?

Messagepar Les EAC - l'asso! » 19 Fév 2018, 21:55

Les Enfants d'Arc en Ciel - l'asso !
Militantisme et convivialité !
Votre adhésion fait vivre l'association, pensez-y...
https://www.helloasso.com/associations/les-enfants-d-arc-en-ciel-l-asso
Avatar de l’utilisateur
Les EAC - l'asso!
Membre du CA de l'asso !
 
Message(s) : 184
Inscrit(e) le : 30 Oct 2013, 15:48

Re: Table ronde PMA : les EAC seront au RDV, et vous ?

Messagepar Les EAC - l'asso! » 19 Fév 2018, 21:56

http://www.sudouest.fr/2018/02/19/pma-l ... e-comments

PMA : le parcours des combattantes
A LA UNE BAYONNE Publié le 19/02/2018 à 16h11. Mis à jour à 16h19 par Thomas Villepreux t.villlepreux@sudouest.fr.

Céline Cester est mariée et maman. Samedi, à Bayonne, elle a raconté les galères de l’accès à la PMA, à l’occasion d’une table ronde organisée par les Bascos.
La question de la Procréation médicalement assistée (PMA) a fait l’objet d’une table ronde, organisée samedi matin à l’espace Glain de Bayonne. À la manœuvre, l’association les Bascos y a invité d’autres associations, mais aussi des couples de femmes et trois députés LREM ou apparentés : le Landais Lionel Causse et les Basques Florence Lasserre-David et Vincent Bru.

Belgique et Espagne
Céline Cester était également conviée. Cette jeune femme préside l’association Les Enfants d’arc-en-ciel, qui accompagne les personnes LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) dans leur parcours parental. Maman de deux enfants, elle est mariée à une femme. Avant de s’épanouir dans son cocon familial, elle a dû franchir pas mal d’étapes. Pour son couple, vivant à l’époque en région parisienne, le désir d’enfants passait forcément par la Belgique. "Ici, les gens vont en Espagne. Mais dans certains coins, les frais augmentent, note-t-elle. C’est le cas si vous vivez en Corrèze, par exemple."

Des étapes à respecter
"Il faut choisir la clinique et s’assurer d’avoir trouvé en France un gynécologue décidé à vous suivre, ce qui n’est pas toujours évident, poursuit-elle. Vient ensuite un autre combat : la logistique liée aux inséminations. Généralement, vous avez un examen le matin, ils vous communiquent les résultats à midi et vous donnent rendez-vous à la clinique le lendemain matin, à 8 heures. Il faut pouvoir prendre une RTT ou un congé assez rapidement, pour se déplacer plus ou moins loin. Ma compagne est fonctionnaire de police, elle a demandé une journée à son chef, qui a refusé… Mais elle lui a dit : ‘‘De toute façon, je ne serai pas là’’."

La rédaction vous conseille
Etats généraux de la bioéthique : PMA, fin de vie, données de santé… un débat franco-français ?
"En ce qui me concerne, mon employeur a été conciliant. Mais cela demande beaucoup de détermination. Puis vous attendez quinze jours pour savoir si ça a marché ou non. Si l’insémination a été concluante, c’est super. Si non, il faut remobiliser beaucoup d’énergie. Pour le premier enfant, nous avons dû réaliser deux inséminations, et quatre pour le second. Une insémination revient à 1 000, 1 500 euros, auxquels il faut ajouter le coût du transport… Mais il y a aussi l’aspect moral. Chaque fois que vous passez la frontière, vous le sentiment très désagréable d’être dans l’illégalité."
La question de la filiation
Si Céline Cester juge son parcours assez réussi, elle relève la multiplicité des expériences compliquées, de la difficulté de la langue aux protocoles médicaux parfois déroutants dans certains pays. "L’illégalité nous pousse à ne pas réaliser certaines démarches et à ne pas dire certaines choses, ajoute-t-elle. Et la situation se complique encore plus quand certaines femmes optent pour l’insémination dite artisanale, pour des questions d’argent. Elle trouve alors un donneur commun sur le Web. Il y a dans cette démarche un côté sordide."

Céline Cester évoque aussi la question de la filiation. "Elle n’est pas encore réglée, hélas. Car la maman qui n’a pas porté l’enfant doit l’adopter, ce qui est révoltant. Nous devons justifier l’amour que nous portons à nos enfants, fournir des photos, des relevés de comptes, etc. Vous pouvez aussi recevoir la visite de la police à la maison. Et dans certaines juridictions, on vous demande même comment votre enfant a été conçu. C’est notamment le cas à Nantes."

"La loi française en dehors de la réalité"
TOUR DE TABLE A Bayonne, élus, couples et associations ont abordé la question de la PMA en tâchant de se fonder sur des bases factuelles

Nadine Léonard, membre des Bascos. Elle a insisté sur l’inhumanité des démarches à réaliser en France. "Il n’y a pas de suivi psychologique, on vous demande juste de payer." Elle a aussi lu des témoignages. L’un d’eux fait état d’un couple lesbien ayant choisi Gijón pour sa PMA. Le dosage hormonal choisi par la clinique n’était manifestement pas le bon… Et le couple décida de le modifier. Avec raison, d’après les intervenants.

Un couple lesbien. Deux jeunes femmes ont pris la parole, samedi, sans dévoiler leur identité. Elles racontent leur choix : Bilbao. "Cela s’est très bien passé et nous remercions la clinique de Bilbao. Ça a marché dès la première tentative. Mais nous avons décidé de ne pas exposer notre démarche à nos familles."

Une maman veut, quant à elle, mettre l’accent sur l’enfant : "J’ai une fille de huit ans. Quand on lui demande où est son papa, elle explique très simplement qu’elle a deux mamans. Ce qui est compliqué pour les parents ne l’est pas pour les enfants."

Deux conjointes. L’une d’elles est enceinte. Elles sont venues du Pays basque espagnol pour raconter leur parcours. Elles décrivent la situation dans leur pays, où des approches différentes existent malgré l’autorisation de pratiquer la PMA. "Ici, la mère n’ayant pas porté l’enfant n’aura pas besoin de l’adopter. Mais, selon la communauté dans laquelle vous vivez, la PMA sera ou non remboursée."

Le député de Cambo-les-Bains. Vincent Bru a évoqué la « nécessité de revoir la législation » et a détaillé le travail du législateur. « Il existe un affrontement idéologique sur le sujet. Il faut aborder la question avec bienveillance et tolérance, dépassionner ce débat. La loi de 2011 sur la bioéthique contient une clause de révision à 7 ans. Cela signifie que le législateur a conscience que la société, les mentalités et la science évoluent. Au terme de ces 7 ans, le débat public était nécessaire. Voilà pourquoi il s’organise sous forme d’états généraux depuis le début de l’année, en lien avec les citoyens. La commission des lois devra ensuite se prononcer. Un projet de loi devrait voir le jour à l’automne, avant un vote début 2019. »

L’avocate Colette Capdevielle. L’ancienne députée relève l’hypocrisie actuelle de la loi : "Nous sommes en dehors de la réalité […]. J’insiste sur l’égalité de toutes les filiations depuis 1975, qu’elles soient biologiques ou non. Et je ne comprends pas qu’une juridiction puisse demander le mode de conception. Demanderait-on à quelqu’un s’il a conçu son enfant en sortant de discothèque?"

L’avocate cite l’exemple d’un couple de femmes ayant saisi la Cour européenne des droits de l’homme, le 8 février. « Elles n’ont pas accès à la PMA et invoquent une discrimination en vertu de leur orientation sexuelle. » Dans ce cas précis, la femme n’est pas fertile, une condition nécessaire mais insuffisante pour accéder à la PMA, qui réclame aussi l’hétérosexualité de la personne. "Si elle avait un bon copain prêt à se faire passer pour son conjoint, cela serait réglé. Cette situation est ridicule. Mais leur démarche est importante. Les lois n’avancent souvent que lorsque la jurisprudence les bouscule."
Les Enfants d'Arc en Ciel - l'asso !
Militantisme et convivialité !
Votre adhésion fait vivre l'association, pensez-y...
https://www.helloasso.com/associations/les-enfants-d-arc-en-ciel-l-asso
Avatar de l’utilisateur
Les EAC - l'asso!
Membre du CA de l'asso !
 
Message(s) : 184
Inscrit(e) le : 30 Oct 2013, 15:48

Re: Table ronde PMA : les EAC seront au RDV, et vous ?

Messagepar MaC » 21 Fév 2018, 08:23

On y sera le 31 mars à Pau pour soutenir l'association et montrer aux politiques qu'on a besoin qu'ils se bougent....
Ne laissons pas la parole aux anti qui pourrissent les débats sur les états généraux de la bioéthique. Il faut montrer au gouvernement qu'il n'y a pas qu'une seule minorité agissante dans ce pays !! Et pour cela on a besoin que chacun se mobilise et fasse sa part, allez hop on s'inscrit, on relaye sur Facebook, on écrit à son député ...
Dernière édition par MaC le 21 Fév 2018, 08:28, édité 1 fois.
MaC
Membres de l'asso !
 
Message(s) : 733
Inscrit(e) le : 19 Août 2014, 16:35

Re: Table ronde PMA : les EAC seront au RDV, et vous ?

Messagepar MaC » 21 Fév 2018, 08:26

Co voiturage possible et offert depuis Montauban/Toulouse ou en chemin pour les motivé-es (passer par message personnel car je suis peu sur le forum en ce moment)
MaC
Membres de l'asso !
 
Message(s) : 733
Inscrit(e) le : 19 Août 2014, 16:35

Re: Table ronde PMA : les EAC seront au RDV, et vous ?

Messagepar Les EAC - l'asso! » 12 Mars 2018, 22:42

Prochaine table ronde organisée par l'association Les Bascos le 31 mars à Pau. Voici les informations sur cet événements :

Alors qu’a commencé dans le pays un vaste débat en vue d’une révision des lois bioéthiques, ARCOLAN, antenne paloise des Bascos, organise samedi 31 mars de 10h à 12h 30 salle Récaborde à Pau une table ronde publique portant sur l’accès à la PMA pour toutes les femmes.

Ont d’ores et déjà confirmé leur participation : des mères ayant eu recours à la PMA , Céline Cester, Présidente des Enfants d’Arc en Ciel, Marie et Ewenne qui ont saisi la Cour Européenne des Droits de l’Homme, des professionnels de santé, des juristes, etc.
L’occasion de venir poser toutes les questions, de donner votre avis.

Evenements Facebook : https://www.facebook.com/events/2044213035847619/

VENEZ NOMBREUX !
Les Enfants d'Arc en Ciel - l'asso !
Militantisme et convivialité !
Votre adhésion fait vivre l'association, pensez-y...
https://www.helloasso.com/associations/les-enfants-d-arc-en-ciel-l-asso
Avatar de l’utilisateur
Les EAC - l'asso!
Membre du CA de l'asso !
 
Message(s) : 184
Inscrit(e) le : 30 Oct 2013, 15:48


Retour vers Actualités

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

cron