Les Enfants d'Arc en Ciel, le forum

Les Enfants d'Arc en Ciel, l'asso ! accompagne les personnes LGBT dans leur projet parental et dans leurs démarches juridiques.

C'est là qu'on discute de bouquins, de ciné, de musique et autres ; qu'on partage nos coups de cœur culturels !
Accès ouvert aux visiteurs.

Modérateurs : boubou, MILpattes

  • Avatar de l’utilisateur
  • Avatar de l’utilisateur
  • Avatar de l’utilisateur
  • Avatar de l’utilisateur
  • Avatar de l’utilisateur
#459002
melli a écrit :je lis le Signal de Maxime Chattam dont on parle beaucoup actuellement, beaucoup adorent, d'autres sont déçus
j'adore cet auteur mais j'avoue que le côté "esprits maléfiques" n'est pas mon trip, donc on verra bien ...
J'ai jamais lu de maxime chattam, je vais regarder!
wazawam a écrit :Lire.... c'est quoi déjà ? Fut un temps où je lisais 3 livres par semaines ( les 3h de rer quotidien ca aide)
N
Moi j'ai le problème inverse: avant je lisais tout le temps dans le métro /rer, mais depuis 2 ans j'ai besoin de lunettes pour lire et ça me fait chier de les sortir ranger à chaque changement... alors je lis presque plus, c'est triste (#instantracontetalife)
Avatar de l’utilisateur
par Krok
#467977
Je déterre ...

En ce moment, je lis une bio sur Marie-Thérèse d'Autriche, la mère de notre fameuse Marie-Antoinette.
Vous penserez peut-être.... wou un livre d'histoire du XVIIIe, de la poussière etc. En fait, cette femme est im-pres-sion-nante.
Tellement que j'ai soûlé ma femme avec elle ce matin dès le petit déj (en plus de mon plat de pâtes...).

En gros :
Femme, elle n'a pas été éduquée pour gouverner, surtout pas. Malheureusement/heureusement, son père meurt sans héritier mâle pour lui succéder. Cependant, auparavant, constatant (j'aime les rimes en -ant) que la possibilité d'avoir un héritier s'amenuisait de plus en plus, il avait fait ratifier la Pragmatique Sanction qui prévoit de pouvoir mettre sur le trône l'aîné.e quel que soit son sexe.

Évidemment, elle est ultra fragile, femme, éloignée des arcanes du pouvoir dans son éducation, aucun enseignement sur les finances, la politique de son pays etc., méprisée par ses ministres parce que femme tout simplement, l'empire attaqué de partout (intérieur / extérieur) parce qu'on conteste sa légitimité de femme au pouvoir. Le corps d'une femme ne pouvant pas incarner le symbole du pouvoir puisque sa fonction principale est de procréer (ce qu'elle fera en plus... 16 gamins la nana !).

Elle a choisi son mari par amour. Elle a lutté pour se marier avec un duc de Lorraine, sans envergure politique, qui ne fera aucune prouesse dans l'armée (ce qui aurait éventuellement pu lui conférer une certaine prestance auprès du peuple et des politiques de l'époque). En plus, le comble, il est ultra volage... Là, on se dit que franchement, ça a l'air d'être un gros con. Cependant, avec une femme pareille... en même temps, il ne trouvait sans doute pas sa place. Il y a de quoi se sentir médiocre.

Je suis fascinée par cette femme qui s'est construite contre le regard méprisant dû à son sexe et qui a appris à connaître les rouages de la politique petit à petit - alors que ses homologues masculins avaient été éduqués exprès pour et face auxquels aucune contestation de légitimité ne se faisait sentir, à tenir d'une main de fer son empire malgré tout.

Fascinée. Il est où le smiley d'ailleurs ?
Avatar de l’utilisateur
par Audremie
#468017
Voilà le smiley que tu cherches : :ugeek:
😆
Sérieusement, ça fait du bien de voir fleurir les biographies de femmes, fortes, qui ont construit notre histoire ! Ah tiens, la France s'est aussi construite grâce aux femmes ? Ah ?
Avatar de l’utilisateur
par BiBo
#468019
Ben Krok... Tu pourrais filer le titre après une telle description, ça donne envie !

Je viens de lire deux très bons bouquins, de tailles et styles différents :

- L'autre moitié du soleil, de Chimamanda Ngozi Adichie. Ca se passe au Nigéria dans les années 60, années de guerre civile avec la guerre du Biafra dont je n'avais jamais entendu parler jusqu'à ce jour. C'est extrêmement bien décrit, les personnages sont top, c'est une fiction mais sur trame historique. Je recommande ! Bon, c'est pas joyeux joyeux hein... ^^
- Et l'autre soir je me suis enfilé d'une traite En souvenir d'André, de Martin Winckler. C'est vraiment un auteur que j'aime beaucoup beaucoup beaucoup, je crois que Le Choeur des femmes est le bouquin que j'ai le plus prêté, si vous ne l'avez pas lu dépêchez-vous de le faire !!!

Je m'entame un autre Winckler du coup, le dernier : L'Ecole des soignantes...
Avatar de l’utilisateur
par TiGrem
#468020
Ouais Krok tu pourrais balancer le titre quand même!!

Merci en tout cas pour vos nouvelles propositions, enfin surtout Bibo qui cite au moins le titre et l'auteur, au cas où la personne veuille le chercher en bibliothèque par exemple.

Je parcours de temps en temps ce post quand je suis en quête de nouvelles lectures et c'est ici que j'ai trouvé le titre "Malevil" de Robert Merle. Wouhaaaa!! J'ai adoré. J'en avais jamais entendu parler pourtant j'aime assez le genre post apocalyptique. Bref je le conseille vivement aux amateurs du genre, il est bien ficelé, bien raconté, on s'attache aux personnages.
Avatar de l’utilisateur
par Krok
#468021
Le pouvoir au féminin. Marie-Thérèse d'Autriche, Elisabeth Badinter.
:-)

Audrémie : tout à fait. C'est ce que je recherche beaucoup en ce moment. J'ai tenté une bio de Marie Stuart aussi de Stefan Sweig mais il est trop de son temps (on ne peut pas tout à fait y échapper, dommage, je l'aime beaucoup par ailleurs)... il mettait en parallèle Marie Stuart et Elisabeth 1ere, et c'était terriblement sexiste... J'ai laissé tombé. J'essaierai d'en dégoter une autre, moins stéréotypée.

Et, je me rends compte que je recherche plus des autrices - comme on dit - pour mes lectures fictions. Un besoin en ce moment de découvrir plus d'écrivaines que d'écrivains.
Avatar de l’utilisateur
par Krok
#468232
Je suis insomniaque en ce moment - là ça fait 3 nuits de suite que je me réveille à 2-3h et … plus de sommeil (d’ailleurs, ça me joue des tours, j’ai des malaises en classe, c’est stressant, et du coup, je suis régulièrement arrêtée en ce moment). Alors je lis. J’ai une liseuse depuis Noël, et ça c’est un piège fatal : on enchaîne et c’est tellement facile de lire en toute discrétion à côté de sa brune la nuit!
Au début, je n’ai pioché que dans les livres libres de droit et puis et puis…

J’ai terminé la bio de Marie-Thérèse d’Autriche, et je suis bien contente d’avoir découvert cette femme.
De fait, je me suis intéressée au XVIIIe, et je suis allée vers la Révolution. Période hyper passionnante je trouve.

Et de fil en aiguille, j’ai découvert Eric Vuillard et son 14 Juillet, chez Actes Sud.

Image

Alors, est-ce que je suis sensible aux révoltes des quidams suite au mouvement des Gilets Jaunes, est-ce que de toutes façons je suis une sale gaucho au fond (en même temps, j’aime beaucoup ce que fait François Ruffin et ce que raconte son journal satirique, Fakir, alors je pense que je suis grillée), bref… j’ai adoré. Sa manière d’écrire, sa manière de rendre l’épaisseur des vies de peu de ces quidams qui formaient cette foule irrépressible qui a pris la Bastille ce fameux 14 juillet 1789 (elle est longue cette phrase non ?). Leurs actes fous et leurs vies de rien. Il leur a donné leur chair, leur sang, leur fragilité, leur colère, leur banalité, leur misère. Avec une écriture riche, sensible et bien vivante, je ne sais pas comment le dire autrement, ça me semble tellement bateau au final.
Même si vous ne vous sentez pas l’âme gaucho, son écriture vaut un petit détour je trouve.

D’ailleurs, ça ma rappelé un autre auteur qui a écrit sur un autre soulèvement en quête de plus d'égalité et de justice, la Commune de Paris, Patrick Pécherot.
Pécherot, j’ai adoré son écriture sous forme de gouaille parisienne, crue et tendre. Il a écrit L’homme à la carabine, c’est génial ! On suit un jeune bandit qui rejoint une bande bien connue, la bande à Bonnot, début du 20e siècle. Il nous les décrit comme des marginaux qui rêvent d’une autre vie, plus libre que ce que leur permet leur naissance, plus belle, plus magique mais plus dangereuse, incertaine et plus écourtée évidemment.
Un beau portrait.

Image
Avatar de l’utilisateur
par BiBo
#468265
Krok c'est tout ou rien, soit elle te donne même pas le titre du livre soit elle te donne une page d'info et la photo :hihihi:

Blague à part tes descriptions donnent très très envie, je garde sous mon coude (de vilaine gaucho ^^)
Avatar de l’utilisateur
par Audremie
#468266
BiBo, j'avais a-do-ré écouter Chimamanda Ngozi Adichie parler ! Je me note ce livre dans ma liste...
Winkler a été pendant un moment un auteur référence pour moi, mais j'ai décroché depuis un moment. Je regarde le thème des deux livres que tu as cités, que je n'ai pas lus, ça a l'air intéressant ! Même si "En souvenir d'André" me tente, je ne sais pas si je serai capable de le lire, après avoir passé trop de temps dans le monde médical et ne plus y être.

Je suis en train de lire "Je voudrais que la nuit me prenne" d'Isabelle Desesquelles. C'est écrit comme l'autobiographie d'une petite fille qui semble avoir perdu ses parents ou sa vie d'avant. Ca parle de l'amour des parents, des joies et mystères de l'enfance.. Difficile d'en dire plus sans gâcher l'ambiance énigmatique du roman ! Poétique, énigmatique et poignant.
  • 1
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22